Comme beaucoup de foyers français, vous possédez sans doute une chaudière dans votre logement mais vous n’avez sans doute pas eu l’opportunité de choisir son modèle. Après quelques années, votre chaudière commence à montrer des signes de faiblesse et vous envisagez tout naturellement de la remplacer.

Vers quel modèle de chaudière faut-il aujourd’hui se diriger ? Quel budget faut-il prévoir entre l’achat et l’installation d’une chaudière moderne et performante ? Quelles perspectives peut-elle vous faire espérer en matière d’économie d’énergie ? Existe-t-il des aides financières auxquelles vous pouvez prétendre dans le cadre du remplacement de votre chaudière ?  Voici quelques éléments de réponse pour vous aider à y voir plus clair.

Quel modèle de chaudière choisir ?

Le prix du remplacement de votre ancienne chaudière dépendra avant tout des caractéristiques techniques de votre nouvelle chaudière et de la complexité de son installation.

Les nouvelles générations de chaudières ont l’avantage de consommer moins et d’être à la fois plus performantes et plus propres que les chaudières classiques. Parmi les différentes technologies de chaudières apparus ces dernières années (chaudière basse température, chaudière à ventouse, chaudière à granulés…) la chaudière à condensation s’est imposée comme la solution la plus performante en matière d’économies d’énergie et de réduction des émissions de gaz polluants.

Fonctionnant sur le même principe qu’une chaudière classique, la chaudière à condensation a pour particularité de récupérer et d’exploiter la chaleur latente contenue dans les vapeurs d’eau fumées. Ainsi, tandis qu’une chaudière classique de bonne facture obtient un rendement de l’ordre de 91%, la chaudière à condensation affiche de son côté un rendement supérieur à 100%.

Pouvant fonctionner au gaz ou au fioul, ce type de chaudière « nouvelle génération » permet également d’assurer la production d’eau chaude sanitaire de façon instantanée (sans ballon) ou par accumulation (avec ballon d’eau chaude) en fonction du modèle choisi.

 

Coût de l’achat et de l’installation d’une chaudière à condensation

S’appuyant sur un système plus sophistiqué et plus performant, l’achat d’une chaudière à condensation représente un investissement plus conséquent que celui lié à l’achat d’une chaudière classique.

Pour exemple, en fonction du modèle choisi (marque, équipements et caractéristiques techniques de la chaudière, chaudière murale ou chaudière au sol…), le coût d’achat d’une chaudière à gaz à condensation varie entre 2 000 et 7 000 €.
Le prix de l’installation d’une chaudière à condensation dépendra des éléments suivants :

  • type de combustible utilisé (chaudière gaz ou chaudière fioul à condensation)
  • difficulté d’installation (accessibilité de l’habitat)
  • type d’installation privilégié (chaudière murale ou chaudière au sol)
  • surface habitable à chauffer

Du fait de sa complexité technologique et des hautes performances énergétiques auxquelles elle permet de prétendre, la chaudière à condensation demande une plus grande expertise au niveau de la pose qu’une chaudière au fioul ou qu’une chaudière à gaz classique.

L’installateur doit nécessairement avoir été formé pour adapter correctement la chaudière à condensation aux spécificités du logement et pouvoir assurer les différents réglages essentiels de l’appareil.

La main d’œuvre n’est généralement pas comprise dans le coût d’une chaudière à condensation et le prix de son installation varie entre 500 et 2000€ en fonction de l’importance des travaux de raccordement.

Au-delà des frais liés à l’achat et à l’installation de la chaudière à condensation, il vous faudra également prévoir un budget pour le système d’évacuation des fumées et de traitement des résidus de combustion (cheminée, ventouse ou tuyau PVC).

Quelles économies d’énergies envisageables sur le long terme ?

Des études menées par l’Ademe ont démontré qu’environ 75% de la consommation énergétique d’un foyer résultait du chauffage de l’habitat.

Les spécialistes du secteur estiment qu’une chaudière à condensation, de par ses performances énergétiques, affiche en moyenne un rendement de 10 à 15% supérieur aux autres modèles de chaudières (chaudières classiques, chaudière basse consommation, chaudières à bois, chaudières à granulées…) et permettent de réaliser de 20 à 30% d’économie sur une facture énergétique.

Ainsi, si le cout d’achat de ces modèles de chaudières modernes s’avère plus élevé que celui d’une chaudière classique, d’une chaudière basse consommation ou encore qu’une chaudière fonctionnant aux granulés de bois, le retour sur investissement serait évalué à 7 ans avec des économies annuelles estimées à environ 500€ (pour un logement aux combles non isolés).

 

Quelles aides financières pour une chaudière à condensation ?

Au même titre qu’une pompe à chaleur, qu’un poêle à pellets ou que tout autre mode de chauffage considéré comme durable, la chaudière à gaz à condensation est considérée comme un équipement éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Son acquisition permet donc de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% aux seules conditions qu’il s’agisse bien de votre résidence principale et que les travaux liés à l’installation soient opérés par un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Investir dans l’acquisition d’une chaudière à condensation pourra également vous permettre de bénéficier d’un éco prêt à taux zéro. Avec un montant maximum d’emprunt fixé à 30 000 €, ce système de prêt sans intérêt a été mis en place pour inciter les ménages français à se lancer dans des travaux de rénovation énergétiques.

Enfin, ce type d’équipement pourra également vous donner droit à une prime Énergie, également mise en place par l’État pour favoriser la rénovation énergétique.

 

Les professionnels D. RIGAUDIE vous accompagnent dans votre projet d’installation de chaudière. Contactez-nous pour plus d’informations.

[Total : 1   Moyenne : 4/5]
Articles récents