Si les climatiseurs sont appréciés pour leur capacité à rafraîchir efficacement l’air intérieur, on leur reproche encore souvent d’être trop bruyants. Un point faible qui s’est progressivement atténué au gré des avancées technologiques mais qui reste encore perceptible sur de nombreux modèles proposés sur le marché. La problématique de la pollution sonore s’étant imposé comme un enjeu fort pour le consommateur, certains nouveaux modèles de climatiseurs parviennent aujourd’hui à concilier performances thermiques et confort auditif.

Pourquoi la climatisation peut-elle être vectrice de bruit ? Comment se renseigner facilement sur le niveau sonore d’un appareil au moment de choisir un climatiseur ? Quels sont les différents types de climatiseurs présents sur le marché et comment se positionnent-ils chacun en matière de performances acoustiques ? Autant de questions auxquelles nous tentons de répondre ici.

Pour quelle raison la climatisation est-elle source de bruit ?

Entre la circulation de l’air dans les tuyaux, la vitesse de ventilation des pales qui souffle ou aspire l’air présent dans la pièce ou encore l’action du compresseur visant à transformer l’air chaud en air froid, le fonctionnement d’un appareil de climatisation occasionne forcément du bruit.

Si le désagrément auditif sera plus ou moins présent en fonction de la technologie sur laquelle s’appuie le climatiseur, un mauvais entretien de l’appareil peut aussi être responsable d’éventuelles nuisances sonores. Quel que soit le modèle, un dépoussiérage régulier des différents filtres (de l’unité extérieure comme de l’unité intérieure) sera par exemple indispensable pour s’assurer que son climatiseur ne devienne pas rapidement trop bruyant.

Le bruit occasionné par une climatisation pouvant perturber le bien-être des habitants à l’intérieur du logement, la performance acoustique d’un climatiseur est devenue un argument commercial à part entière. Les modèles les plus avancés technologiquement parviennent aujourd’hui à atteindre un niveau de décibels moins élevé que celui d’un frigidaire (environ 40 décibels). Certains modèles font même mieux encore en intégrant une option silence les rendant alors moins bruyants que le bruissement des feuilles dans un arbre (moins de 20 décibels).

Comment vérifier les performances sonores d’un climatiseur avant son achat ?

Au même titre que sa consommation électrique, la performance acoustique d’un appareil de climatisation est aujourd’hui un critère d’achat important pour le consommateur. Aussi, les climatiseurs proposés aujourd’hui sur le marché possèdent désormais une étiquette vous informant sur leur impact sonore.

Pour s’assurer un certain confort acoustique, on s’orientera de préférence vers un climatiseur affichant, en marche et à distance d’un mètre, un niveau sonore approchant les 22 décibels. Dans cette même logique, les appareils de climatisation affichant 50 décibels représentent la limite à ne surtout pas dépasser pour maintenir une ambiance sonore acceptable à l’intérieur de l’habitat.

Quels sont les différents dispositifs de climatisation et leur niveau de bruit ?

On distingue aujourd’hui six grandes familles d’appareils sur le marché de la climatisation. Ces différents appareils affichent des performances plus ou moins significatives en matière de confort thermique comme en matière de lutte contre les nuisances sonores.

En entrée de gamme, on retrouve le climatiseur mobile qui, comme son nom l’indique se démarque par sa mobilité qui lui permet de rafraichir n’importe quelle pièce du logement. Comprenant la plupart du temps un tuyau d’évacuation de l’air chaud, ce type d’appareil nécessite d’être positionné non loin d’une fenêtre entrouverte et se révèle souvent bien plus bruyant qu’un climatiseur fixe classique.

On trouve ensuite les climatiseurs fixes qui pourront être encastrés dans un mur pour un impact visuel minimal. De moins en moins bruyante, cette génération d’appareil est certainement la plus courante sur le marché avec une grande variété de modèles.

Viennent ensuite les climatiseurs monobloc, autant appréciés pour leur simplicité d’utilisation que pour leur prix d’achat souvent attractif. Comprenant une seule unité en charge du chauffage et de refroidissement de l’air intérieur, cette famille d’appareil, raisonnablement bruyant, conviendra davantage aux logements de petite superficie.

Proposé sous deux variantes (monosplit ou multisplit), le climatiseur split comprend systématiquement une unité extérieure et une unité intérieure (voire plusieurs dans le cas du climatiseur multisplit). Ces modèles sont généralement garants d’un confort thermique irréprochable au sein de l’habitat. Les plus avancés technologiquement intègrent même une option silence qui font certainement d’eux les climatiseurs les moins bruyants proposés actuellement sur le marché.

Autre solution de climatisation performante à l’impact acoustique réduit, le climatiseur cassette permet de couvrir jusqu’à 150m2 de superficie. Davantage adapté aux grands espaces tertiaires, cette technologie de climatisation se rapproche du climatiseur multisplit. La différence repose sur l’unité centrale qui est ici à encastrer dans un faux plafond.

Génération d’appareil ayant récemment fait son apparition, le climatiseur réversible ou pompe à chaleur air-air représente une solution 2 en 1. Elle assure à la fois la climatisation mais également le chauffage du logement. Cette dernière technologie fait actuellement l’unanimité dans le secteur en affichant à la fois des performances thermiques convaincantes et un niveau de nuisance sonore bien plus qu’acceptable.

Articles récents